Sophrologie à Bazancourt
855 chemin des pensions, 30380 Saint Christol les Alès
 

En finir avec la cigarette


Se sevrer du tabac n'est pas un challenge facile à relever. Il faut parfois du temps pour prendre cette décision, parfois plusieurs étapes sont nécessaires avant d'acheminer petit à petit à l'envie de se libérer définitivement du tabac et de cette dépendance

Le détachement

Certainement la première étape du sevrage tabagique démarre par une étape que j'appelle le "détachement". C'est le moment où le voile se lève sur le tabac et on commence à voir les inconvénients de notre dépendance; l'odeur du tabac froid qui commence à nous déranger, les effets sur la peau deviennent visibles, ou parfois on remarque qu'on est plus essoufflé, qu'on a régulièrement des quintes de toux, qu'on se sent plus fragile en hiver...

C'est le moment ou peut être l'idée d'arrêter peut commencer à germer... 

Dans certains cas, on peut envisager d'arrêter de fumer avant cette phase de détachement, ce qui peut être un peu plus compliqué mais tout dépend ensuite des motivations. On peut ne pas être encore détaché du tabac, aimer fumer etc et être motivé à arrêter de fumer pour des raisons de santé par exemple. 

Les sources de motivation pour arrêter de fumer

Il existe tout un tas de raisons pour lesquelles on peut avoir envie d'arrêter de fumer. A chacun sa raison et sa motivation. L'aspect financier peut être une bonne source de motivation d'autant qu'au fil des jours sans fumer, vous pourrez voir de manière efficace votre épargne grossir petit à petit. Néanmoins la motivation d'épargne qui reste un bon fil rouge pendant le sevrage, risque d'être un peu légère si c'est là votre seule motivation. C'est une raison plus "complémentaire" qui renforce la démarche de sevrage.

Les raisons de santé sont certainement les motivations les plus efficaces au sevrage. Il arrive fréquemment que suite à une grosse frayeur de santé, les fumeurs arrêtent de fumer du jour au lendemain par peur. Néanmoins cette peur peut être le moteur de départ mais sachez qu'elle peut, au fil des mois ou des années diminuer petit à petit. Et lorsque la peur n'est plus là, il y a le risque de reprendre.

D'autres motivations peuvent paraître moins fortes, et pourtant... comme l'envie de protéger ses proches, de ne pas imposer un tabagisme passif à ses enfants, l'envie de prendre soin de sa peau, de sa santé, l'envie d'être plus performant au sport. Et c'est finalement en combinant toutes ces petites sources de motivation que vous vous sentirez suffisamment déterminé tout au long du sevrage, car le tout ce n'est pas de trouver la motivation pour jeter son paquet à la poubelle, c'est aussi de conserver cette motivation plusieurs semaines et plusieurs mois d'affilée! 

Les blocages au moment d'arrêter de fumer

Bien que l'idée d'arrêter de fumer est là, on fait face à des craintes qui parfois peuvent nous empêcher d'agir. On sait qu'arrêter de fumer n'est pas un long fleuve tranquille et qu'on doit affronter un lot d'obstacles. Une des plus grande crainte est de prendre du poids. On sait qu'en effet en arrêtant de fumer, il y a des chances de prendre quelques kilos. Pour éviter cela, commencez par veiller à avoir une alimentation équilibrée, trouver des encas sains, boire plus d'eau pour éviter les grignotages. Vous pouvez également vous faire accompagner par une nutritionniste ou diététicienne pour reprendre de bonnes habitudes.

L'autre grande crainte à l'heure d'arrêter de fumer est l'irritabilité et le changement d'humeur. Sachez qu'en utilisant des substituts de nicotine comme les patchs ou les pastilles adaptés à vos besoins, l'humeur sera beaucoup plus constante tout au long de votre sevrage. Vous pouvez également utiliser des techniques de méditation pour arriver à apaiser vos émotions et rester calme. C'est aussi grâce à ces substituts que vous arriverez à ne pas trop souffrir du manque. Vous pouvez vous faire conseiller par votre médecin traitant ou par un tabacologue qui vous aideront à définir le bon dosage de votre substitut. 

Les bénéfices sur la santé et sur le mental

Bien que le chemin soit périlleux, la vie sans tabac est comme une deuxième vie, un second souffle. Dès les premiers jours sans tabac vous allez pouvoir sentir déjà une amélioration du souffle et vous allez probablement redécouvrir le goût et l'odorat. Certains aliments vous sembleront quelque peu différents. Au bout de quelques mois c'est la circulation sanguine qui s'améliore et vous sentirez alors un regain d'énergie. Au fil des mois vous sentirez les bienfaits de vivre sans tabac sur votre peau, votre système respiratoire et même votre sommeil. Et au bout de dix à quinze ans, vos risques de maladies cardiaques seront redevenues les mêmes qu'un non fumeur.

Se faire accompagner dans le sevrage tabagique

Lorsque vous êtes décidé, il faut mettre toutes les chances de votre côté de réussir et pour cela, n'hésitez pas à vous faire bien accompagner. A commencer par en parler auprès de votre médecin traitant qui pourra vous conseiller et veiller à votre suivi médical. La consultation d'un tabacologue est aussi très utile pour être conseillé sur les dosages de patchs et de pastilles et en étant suivi par ce spécialiste, il pourra adapter les dosages au fil de votre sevrage et de vos sensations. Comme expliqué précédemment vous pouvez aussi consulter un spécialiste de la nutrition pour reprendre de bonnes habitudes alimentaires.

Enfin certaines thérapies et méthodes douces seront utiles pour gérer le manque et l'anxiété dans cette période: acupuncture, réflexologie, magnétisme... Pour renforcer votre détermination vous pouvez également avoir recours à l'hypnose et à la sophrologie. Sachez aussi que la sophrologie offre de nombreux outils pour vous accompagner dans cette période: renforcer votre motivation, se préparer aux moments difficiles, calmer votre anxiété et luter contre le manque.

En associant hypnose et sophrologie vous renforcerez votre détermination dans l'inconscient tout en utilisant des outils au quotidien pour mieux vous gérer pendant votre sevrage. C'est déjà là une bonne garantie de réussite!

 

Sophie Guerriero

Naturopathe/Sophrologue


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

Les maladies inflammatoires de l'intestin

15 Fév 2024

On estime que 15 à 20 % de la population en France souffrent de troubles digestifs. Etant donné que la plupart vivent avec sans en parler aux professionnels ...

La complexité de la perte de poids

24 Jan 2024

Dans une vie, combien de fois avons nous tenté de perdre du poids? Combien de fois avons nous tenté des régimes des méthodes de restrictions alimentaires san...

En finir avec la cigarette

12 Oct 2023

Se sevrer du tabac n'est pas un challenge facile à relever. Il faut parfois du temps pour prendre cette décision, parfois plusieurs étapes sont nécessaires a...

Catégories

Création et référencement du site par Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.